La députée Kusendova et l'AP Karahlios entament la discussion sur le groupe de travail sur la traite des êtres humains

Published on June 13, 2019

Human Trafficking

La députée provinciale de Mississauga-Centre, Natalia Kusendova, copréside le groupe de travail sur la traite de personnes avec l'AP Belinda Karahalios et entame des consultations avec la communauté francophone
lors d'une table ronde.

MISSISSAUGA - Plus tôt cette année, à l'occasion de la Journée de sensibilisation à la traite des êtres humains, la Ministre déléguée à la Condition féminine, Lisa McLeod, a chargé la députée de Mississauga-Centre, Natalia Kusendova, et la adjointe parlementaire, Belinda Karahalios (Services sociaux et communautaires) de présider un nouveau groupe de travail sur le trafic sexuel. Et traite des êtres humains. Le groupe de travail a pour but de mener des consultations partout en Ontario et de faire rapport sur la situation de la traite de personnes en Ontario en collaboration avec ses homologues fédéraux

La première série de tables rondes avec le groupe de travail, les intervenants de première ligne, les survivants et les experts a débuté au début de juin. Le groupe de travail se concentrera sur l'engagement de communautés spécifiques et sur le rapport de leurs expériences et recommandations. La députée Kusendova a invité la députée Gila Martow à organiser une table ronde avec la communauté francophone le 13 juin à l’Assemblée Législative de l’Ontario.

« Il est important pour moi que toutes les communautés puissent venir à la table et se sentir entendues et respectées », a déclaré la députée Kusendova. « La communauté francophone passe souvent inaperçue, même si elle parle une langue officielle, il existe un obstacle au service et à la communication. Nous ne voulons pas que quiconque se non entendu et c'est pourquoi la priorité était de contacter la communauté francophone sur les problèmes de la traite sexualle. Les survivants et leurs alliés font déjà face à tant d'obstacles et de défis que la langue ne devrait jamais être l'un d'entre eux. »

« Notre gouvernement veut s'assurer que les Ontariennes et les Ontariens comprennent que n'importe qui dans nos communautés pourrait être victime de la traite des personnes, même la jeune fille qui habite à côté », a expliqué la députée Gila Martow. « En tant qu'adjointe parlementaire de la ministre des Affaires Francophones, je veux faire en sorte que les organisations et les communautés Francophones participent aussi aux discussions et aux efforts visant à aider les victimes de la traite des personnes. »

L'année dernière, le ministre MacLeod a organisé une table ronde avec les homologues des gouvernements fédéraux, provinciaux et territoriaux sur la traite des êtres humains dans le but d'éliminer cette pratique odieuse. L'Ontario fournit de l'aide aux victimes, ainsi que des soutiens juridiques et des initiatives visant à prévenir la victimisation de jeunes vulnérables en transition. Il existe également un service d'assistance téléphonique provincial dédié à la traite des êtres humains, confidentiel et disponible 24 heures sur 24, qui fournissent des informations et des services pour aider les personnes touchées par ce crime: le 1-833-999-9211.

CONTEXTE
L'Ontario marque la Journée mondiale contre la traite des personnes

Déclaration des ministres MacLeod, Scott, Jones et Mulroney à l'occasion de la Journée de sensibilisation à la traite de personnes

L'Ontario fait preuve de leadership en matière de femmes aux Nations Unies

CONTACT MEDIA
Bureau du députée Kusendova
Natalia.kusendova@pc.ola.org